Vous êtes ici : Accueil > Réunion d'enclenchement du projet MaTher

Actualité


Projet International A*Midex

Réunion d'enclenchement du projet MaTher

​MaTher est un projet lauréat de l'appel international 2018 de l'Initiative d'Excellence A*Midex portée par Aix-Marseille Université. Il propose d'apporter la preuve de concept de l'utilisation de bactéries magnétotactiques fonctionnalisées capables de faire la navette en milieu liquide pour délivrer des médicaments ou des dépolluants. La réunion d'enclenchement a eu lieu le 14 février 2020 à Cadarache.

Publié le 20 février 2020

​Les bactéries magnétotactiques et leurs magnétosomes sont des candidats de choix pour de nombreuses applications en théranostique et en dépollution. Mais entre la fonctionnalisation d'une bactérie ou de ses magnétosomes et l'application effective de ces agents dans le corps ou le milieu naturel, de nombreux verrous technologiques doivent encore être levés.

La réponse aux questions de recherche fondamentale ou aux défis technologiques nécessite une approche pluridisciplinaire. Le projet MaTher « Magnetotactic bacteria and magnetosomes-based theranostic systems » réunit 3 chercheurs Européens de haut niveau qui réunissent leurs compétences complémentaires pour apporter la preuve de concept du fonctionnement des bactéries en mode « cargo » à l'issue des 2 ans du projet.

Ainsi, les bactéries seront fonctionnalisées pour pouvoir charger une molécule, se déplacer dans un circuit, relâcher la molécule en un point défini et revenir à leur quai de départ. Ce processus a l'immense avantage de pouvoir récupérer et réutiliser des organismes longs à cultiver et coûteux à fonctionnaliser, ouvrant la voie à un processus sûr et économique.

Le projet est coordonné par Damien Faivre (équipe MEM du Biam), en collaboration avec Stefan Klumpp, de l'Université de Göttingen (Allemagne) et de Samuel Sánchez Ordóñez, de l'Université de Barcelone.

L'Institut de biosciences et biotechnologies d'Aix-Marseille apportera son expertise en microbiologie et physico-chimie. L'institut de dynamique non-linéaire de l'Université de Göttingen apportera son expertise en biophysique et en physique des fluides. L'institut de Bio-ingénierie de Catalogne, expert en bio-nanotechnologies, aura la charge de concevoir les micro et nano-robots.

La journée d'enclenchement s'est déroulée en présence d'autres participants au projet, Mila Sirinelli, Paul Soto Rodriguez (Biam/MEM), et Gabriel Gras (Biam), Vitali Tedeski (Université de Göttingen). Les partenaires de l'Université de Barcelone ont dû annuler leur venue suite à un imprévu.


Haut de page